L’illusion de l’ascenseur neuf dans les programmes de rénovation d’ascenseurs

Incitation économique

Lors des prises de décisions inhérentes à la mise en oeuvre de programmes de travaux sur vos ascenseurs, l’action consistant à comparer le coût des travaux de rénovations pré-identifiés avec le remplacement par un ascenseur neuf est souvent de mise. Néanmoins cette dissuasion sur simple comparatif budgétaire est illusoire.

Paradoxe de l’ascenseur neuf

Une rénovation d’ascenseur repose sur des caractéristiques techniques mais surtout sur le service attendu. En rénovation, l’environnement du bâtiment et l’usage qui est fait de l’ascenseur sont des critères connus lors de la prise de décision. Ces éléments majeurs doivent impérativement guider le décideur dans son choix.

L’ascenseur neuf est un produit qui s’est adapté aux règles de l’appel d’offre. Ce secteur concurrentiel et le manque de connaissances de l’acheteur pour appuyer ses décisions ont incité les industriels à développer des équipements aux plus faibles coûts et dénués de toutes spécificités environnementales ou d’usages.

A ces carences s’ajoutent :

  • Les technologies captives abusivement utilisées pour entraver l’accès de la concurrence sur les marchés avals de maintenance.
  • Les nuisances sonores générées par l’usage unanime de l’ascenseur sans local de machines. Tous les équipements bruyants sont maintenant intégrés en gaine et donc au-dessus du plafond de cabine.
  • Les conceptions de plus en plus ‘allégées’ des structures de l’ascenseur génèrent des craquements et autres nuisances sonores.

Enfin, la pérennité de ces ascenseurs neufs n’est plus d’aucune mesure avec les appareils livrés entre les années 1960 à 1990. Aujourd’hui les premières nécessités de travaux de rénovations succincts ou conséquents apparaissent après 10 à 15 ans de service et les possibilités de rénovation sont limitées par les dispositions du marquage CE.

Atouts des modernisations

Une modernisation offrira toujours l’usage et le choix des différents composants en correspondance avec l’environnement, l’usage et les performances désirées. La conservation des éléments de structure dont la conception ne peut plus être égalée à ce jour, ainsi que l’adaptation d’équipements modernes et judicieusement choisis fournissent une garantie d’adaptation à l’usage et aux contraintes environnementales et peuvent générer des économies d’énergie (Possibilité d’exonération de la TFPB).

Tout technicien ascensoriste sera unanime pour privilégier une rénovation face au remplacement par un ascenseur neuf.

CEVA privilégie systématiquement des programmes de rénovation et réserve les remplacements à neufs pour des cas extrêmement spécifiques. Nos résultats sont à ce jour sans ambiguïté et ne pourraient être égalés par des projets de remplacements complets.

Le bureau d’étude ou maître d’oeuvre, usuellement rémunéré sur la base d’un pourcentage des travaux engagés, a beaucoup à gagner en favorisant l’ascenseur neuf. Moins d’implication technique, prescriptions sommaires, peu de suivi de chantier. Globalement, son implication dans de tels projets apporte peu de valeur ajoutée mais lui génère assurément des gains confortables.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *